CREATION .......


..L'espace de la toile offre une dimension immense à ce qui a été saisi , la créativité peut alors se développer à l'infini, enrichie par tout ce qui a été ressenti dans l'instant. C'est de la vie. . Très souvent lors de promenades, le matériau utile à l'élaboration d'une idée se révèle. . Il n'y a pas de hasard, le matériau vous trouve ou l'inverse car lorsqu'on pense sans cesse à un thème , les pensées deviennent réalités.

Il y a alors résonance et la vie se met en place sur la toile.

Il importe alors de dire par geste les choses mais avec suffisamment de retenue et de mystère pour que celui qui regarde garde toute sa liberté. La peinture contient alors une part intuitive et une part réfléchie et il y a inter-connexion entre les deux.

C'est un certain état d'esprit qui conduit parfois devant un sujet , une sorte d'intuition . L'important est qu'il y ait vie.

Dans la Nature  on peut trouver des détails extraordinaires dans des choses très ordinaires, la peinture contient alors un peu de l'empreinte de cet état de grâce ou les images pénètrent et imprègnent tous les sens.

 

Le temps a aussi beaucoup d'importance, le temps est un merveilleux artiste, et tous les détails liés au travail du temps sur la nature et sur les choses sont d'un grand intérêt. A la fois par leur valeur picturale mais aussi par le côté éphémère de leur état. Il arrive de saisir par la photographie ou le croquis un aspect d'une chose plus jamais retrouvé un peu plus tard, le temps a continué son travail et il n'y a plus la même résonance, c'est merveilleux !, car le tableau l'a rendu éternel cet instant, même s'il a été métamorphosé.


Il peut aussi y avoir des univers de rue , toutes les rues quelles qu'elles soient, les villages visités , petits ou grands de Charente Maritime , les rues de grandes villes …......... Il y a une vibration intérieure dans la rue, un mélange abstrait de lignes, de formes, d'éclats de couleurs, de reflets, une multitude d'univers que nous percevons l'espace d'un instant, que nous ne retrouverons plus jamais, car nous ne sommes que des passants dans la rue comme nous ne sommes que des passants dans la vie .
Que ce soit dans la rue ou dans la multitude de paysages de notre région, la peinture cherche à rendre tout ce qui n'est pas palpable dans la vie, l'à côté des choses, ce qui est juste ressenti et qui n'a laissé qu'une image furtive et éphémère que j'aime appeler  le  monde flottant à la fois à cause de la tentative de capture de brefs instants de réalité et d'émotions et aussi par le témoignage d'une fluidité du temps .




Fanny. D 


  .... Sa  première éxigence est le silence , l'accalmie de l'esprit ..... vient ensuite l'opération de sélection , la mise en place  d'une organisation , un passage étroit où le geste  est au service de la spontanéité    maîtrisée par la rigueur . 

Un échange  s'établit entre l'émotion ressentie  , le rêve,  le geste, les textures  ..... .   Alors  commence un dialogue plus ou moins long , jusqu'à un point d'équilibre  où l'image emporte au-delà de  ce qu'elle donne à voir.